5 mars hamburgers ?

Sujet: les grands cimetières sous le hamburger

ou « chronique philosophique du 21ème siècle »

Animateur Georges Tahar

 

au Deauville, 57 rue Pixerecourt, de 15 à 17h

métro télégraphue ou Gambetta, bus 60

27 février

 RV le 27/2 au Deauville 57 rue Péxéricourt  (metro telegraphe ou gambetta et bus 60 arret Borrégo)
Animateur  André Masse Stamberger  – Animatrice Marie-Claude Fouque

Sujet           Bourdieu sociologie du goût

Bourdieu

quelques notes sur la tolérance

CAFE PHILO GAMBETTA

La tolérance

« la tolérance, il y a des maisons pour çà »

(Paul Claudel)

Georges Tahar

le 6 février 2016

 

Je m’avance vers celui qui me contredit

et qui donc m’instruit.

Montaigne

Le concept de tolérance, c’est quoi ?

Que signifie aujourd’hui dans notre monde actuel la tolérance ? .Quelles sont les implications de la tolérance ?

La tolérance est-elle une vertu ou un devoir ?

Qu’est-ce que la tolérance n’est pas ?

Le concept d’intolérance, c’est quoi ?

la tolérance est-elle un vice ou une vertu ?

Quelles sont les implications de l’intolérance ?

La tolérance doit-elle être mutuelle ou

univoque ?

Au nom de la tolérance, doit-on supporter

l’intolérance ?

Les avantages et les dangers de la tolérance ?

Les avantages et les dangers de l’intolérance ?

Conclusions

— / — / — / —

DEUX TEXTES FONDATEURS

Sur la TOLERANCE

LETTRE SUR LA TOLERANCE

Aucun homme ne doit être contraint a renoncer à son opinion, ou de consentir à l’opinion adverse, parce qu’une telle contrainte ne peut .11.1111aiS produire la réalité de l’effet en vue duquel elle a été mise en

oeuvre. l’Ale ne peut un effet changer des esprits des hommes; Elle peut seulement les contraindre à être hypocrites; en sorte que agissant ainsi le magistrat est si loin des d’amener les hommes à embrasser la vérité de son opinion qu’il les contraint plutôt à mentir pour la leur. En

outre, une telle injonction ne conduit ni à la paix ne à la sûreté du gouvernement car si, en recourant à la contrainte , la magistrat est incapable de faire que quiconque de rapproche d’un iota de sa propre

opinion , il fait que chacun devient d’autant plus son ennemi. »
John Locke (1632-1704)

lettre sur la tolérance (1689)

 

Quelques contradictions

Locke est le dernier grand philosophe qui ait cherché à justifier l’esclavage absolu et
perpétuel « tout citoyen libre de la Caroline exerce un pouvoir et une autorité sans limites sur ses esclaves noirs, quelles que soient les opinions de ceux-ci ou leur religion »

 

«religion et la liberté chrétiennes n’ont absolument pas modifié la condition des hommes
de la cité (et) les esclaves, tout soumis qu’ils soient au pacte du Christ, n’en restent pas
moins civilement des esclaves, et ils doivent à leurs maîtres la même obéissance
qu’auparavant. »

 

Ce n’est donc plus aux hommes que je m’adresse : c’est à toi. Dieu de
tous les êtres, de tous les mondes et de tous les temps : s’il est permis à
de faibles créatures perdues dans l’immensité. et imperceptibles au reste
de l’Univers. doser te demander quelque chose. à toi qui a tout donné, à
toi dont les décrets sont immuables comme éternels, daigne regarder en
pitre les erreurs attachées à notre nature que ces erreurs ne fassent
point nos calamites. Tu ne nous as point donné un coeur pour nous haïr,
et des mains pour nous égorger fais que nous nous aidions
mutuellement à supporter le fardeau d’une vie pénible et passagère :
que les petites différences entre les vêtements qui couvrent nos débiles
corps, entre tous nos langages insuffisants. entre tous nos usages
ridicules, entre toutes nos lois imparfaites. entre toutes nos opinions
insensées, entre toutes nos conditions si disproportionnées à nos yeux.
et si égales devant toi : que toutes ces petites nuances qui distinguent
tes atomes appetes hommes ne soient pas des signaux de haine et de
persecution : que ceux qui allument des cierges en plein midi pour te
célébrer supporte ceux qui se contentent de la lumière de ton soleil : que
ceux qui couvrent leur robe d’une toile blanche pour dire qu’il faut t’aimer
ne détestent pas ceux qui disent la même chose sous un manteau de
laine noire : qu’il soit égal de t’adorer dans un jargon formé d’une
ancienne langue. ou dans un jargon plus nouveau : que ceux dont l’habit
est teint en rouge ou en violet. qui dominent sur une petite parcelle dun
petit tas de boue de ce monde. et qui possèdent quelques fragments
arrondis d’un certain métal. jouissent sans orgueil de ce qu’ils appellent
grandeur et richesse, et que les autres les voient sans envie car tu sais
qu’il n’y a dans ces vanités ni envier. ni de quoi s’enorguellir. Puissent
tous les hommes se souvenir qu’ils sont frères ` Qu’ils aient en horreur la
tyrannie exercée sur les âmes. comme ils ont en exécration le
brigandage qui ravit par la force le fruit du travail et de l’industrie paisible Si les fléaux de la guerre sont inévitables. ne nous haïssons pas.

ne nous déchirons pas les uns les autres dans le sein de la paix et
employons I instant de notre existence à bénir également en mille
langages divers. depuis Siam Jusqu’à a Californie ta bonté qui nous a
donne cet instant.

Voltaire traité sur la tolérance

UN CHOIX DELIBERE DE NE PAS UTILISER SA PUISSANCE PAR CELUI QUI POURRAIT CONTRAINDRE, FORCER OU INTERDIRE

MAIS QUI PAR UNE VOLONTE REFLECHIE

SE RESTREINT DE LE FAIRE

LA CAPACITE D’UN INDIVIDU OU D’UN GROUPE A

PERMETTRE ET RESPECTER L’EXERCICE

DE CE QUE L’ON N’ACCEPTERAIT PAS SPONTANEMENT

PARCE QUE CELA VA A L’ENCONTRE DE

SES PROPRES CROYANCES, CONVICTIONS, VALEURS

MORALES OU DES NORMES ETABLIES PAR LA SOCIETE

OU LA CULTURE QUI SONT LES SIENS.

L’indifférence

L »Indif félonie est de n’éprouver ni plaisir, ni douleur, face à ce que l’on perçoit. Il n’y a aucunement besoin do tolérance face .1(1)( ChOst’S polir’ lesquelles on n’apas d’émotion. Par exemple, une personne pour qui los questions de religion ne sont pas une préoccupation, ne peut être qualifiée de tolérante ou Intolérante en matiére religieuse.

Live and let live                               dit mot consenh,,

La soumission

La soumission est l’acceptation sous la contrainte. Pour qu’il y ait tolérance, il faut qu’il y ait choix délibéré. On ne peut être tolérant qu’avec ce qu’on a le pouvoir (d’essayer) d’empêcher

« cesser de combattre ce qu’on ne peut changer »                         John Locke

l’indulgent]

L’indulgence va plus loin quo la tolérance, en cela qu’elle est une disposition à la bonté, à la clémence, une facilité à pardonner, alors que la tolérance peut être condescendante.

condescendance, indulgence Cour ce que I ‘ont peul enpècher. Acad.Fra 1694

La permissivité

La permissivité, tout comme l’indulgence, va plus loin que la tolérance. Elle se distingue de l’indulgence par l’absence de référence aux sentiments. Elle se définit comme une propension à permettre sans condition.

L’acceptation

L’acceptation veut que l’on endosse les éléments auxquels nous sommes confrontés. Or, la tolérance suppose que l’on comprenne les valeurs d’une personne ou d’une idée dont l’autorité ou la valeur agit sur nous sans nécessairement être d’accord avec celle-ci.

« Une foi n’est tolérable que si elle est tolérante. »           G. Halimi

, J ‘ai le droit de vous persécuter car j’ai raison et vous avez tort. >,                  BOSSUET
La tolérance est la vertu des faibles.                                                                Marquis de Sade
L’intolérance n’est de droit que pour l’infaillibilité.                             Charles Dollfus
I a discorde est le plus grand mal du genre humain, et la tolérance en est le seul remède        Voltaire
la règle d’or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon. Nous ne verrons qu’une partie de la vérité et sous des angles différents.  Gandhi

La tolérance est la mère de la paix.                    Laurence Sterne

  • Pour être tolérant envers les hommes. il faut les aimer beaucoup ou beaucoup les mépriser.  Charles Dollfus
  • Nous devons envisager en face le fait que la société est fondée sur l’intolérance.  Georges Bernard Shaw

 

les coups de cœur de la Chandeleur

LIVRES
• gilles Keppel  « terreur dans l’ Hexagone « 
Pour mieux comprendre la violence qui nous entoure

• « cinq éloges de la rencontre » écrit a « 10 mains « pour mieux se comprendre ( Albin Michel)

•William Boyd « les vies multiples d’ Amory Clay »

EXPOS

Bettina Reims a la maison de la photographie 75004

FILMS

45  ans pour réfléchir sur le couple
Carol    pour repenser aux droits de la femme
Demain pour revisiter l’écologie.